La durée d'une grossesse

A savoir

Méthodes de calcul:

L'évolution d'une grossesse s'évalue généralement en "semaines aménorrhée" (SA), c'est-à-dire, en en nombre de semaines écoulées depuis le premier jour des dernières règles. Pour un cycle de 28 jours et une ovulation survenant 14 jours après le début de ce cycle, le nombre de semaines aménorrhée correspond au nombre de semaines de grossesse (SG) augmenté de deux : SA=SG+2.

Pour le calcul du terme à 40 SA, le calcul souvent utilisé est le suivant: 1er jour des dernières règles – 3 mois + 7 jours.

Il existe plusieurs sources d'erreur dans le calcul:

  • le cycle peut être différent de 28 jours, il est alors possible de "corriger" le nombre de SA si les cycles sont connus et réguliers;
  • selon certains auteurs, l'ovulation peut intervenir à d'autres moments qu'au quatorzième jour du cycle, même dans le cas de cycles de 28 jours;
  • le premier jour des dernières règles peut ne pas être connu avec précision.

La datation de l'âge de la grossesse peut être réalisée lors d'une échographie. Cependant, pour être fiable, celle-ci doit être réalisée avant 12 semaines de préférence et en tous cas avant 20 semaines (Maillet, 2002).

Selon les auteurs et les pays, le terme moyen estimé de la grossesse varie de 40 SA (en Belgique) à 41 SA (souvent utilisé en France). Une étude récente (Mittendorf et al., 1990) portant sur un grand nombre de femmes américaines ayant eu une grossesse normale, a montré que la durée moyenne d'une grossesse dépendait de nombreux facteurs dont l'origine ethnique et le nombre de grossesses précédentes:

  • Type européen, primipare (1ère grossesse): 41 SA et 1 jour
  • Type européen, multipare (à partir de la 2ème grossesse): 40 SA et 2 jours
  • Autre origine ethnique: 39 SA et 6 jours

Bien que l'on parle très souvent d'une date précise pour l'accouchement, il s'agit d'une moyenne statistique. Le terme réel d'une grossesse normale s'étend un effet sur une période de 5 semaines (Brabant I., 2001):

 Terme "physiologique": entre 37 et 42 SA

Au-delà de 42 SA, on parle d'un terme dépassé (dépassement de terme) car les risques de complications augmentent. Il semble que beaucoup de cas de termes "dépassés" sont dus à des imprécisions de datation: selon Maillet (2002), si la datation est précise le terme n'est dépassé que dans 1,1 % des cas.

Ressenti

On entend souvent dire qu'un bébé qui se fait attendre de quelques jours au-delà de "la" date prévue est "en retard", ce qui sous-entend que ce n'est pas tout à fait normal. Or physiologiquement parlant, ce n'est absolument pas le cas puisque le terme d'une grossesse s'étend sur plusieurs semaines, ce qui est très peu connu des futurs parents et de l'entourage (qui se montrent tout aussi impatients).

 Il arrive donc fréquemment qu'un déclenchement (voir fiche) soit proposé, voire imposé, alors que la grossesse est parfaitement normale et physiologique.

Références

Brabant I. (2001) Une naissance heureuse. Les éditions Saint-Martin, Montréal

Maillet R. (2002) Dépassement de terme: pour l'expectative armée, Journées nationales 2002, Société française de médecine périnatale, http://sfmp.net

Mittendorf R., Williams M.A., Berkey C.S. and Cotter P.F. (1990) The length of uncomplicated human gestation. Obstet. Gynecol. 75:929-932